Les diamants sanglants (Blood Diamonds) – «nourriture» pour les conflits armés dans le Tiers Monde

Le diamant est le meilleur ami d’une femme, n’est – ce pas? … Ou au moins croit la célèbre Marilyn Monroe.  Vous pouvez vous considérer heureux  si vous possédez un diamant … Les diamants nous provoquent un état d’exaltation et un statut qui impose le respect et la noblesse. Mais quel  est le prix réel pour satisfaire  cette nécessité ? Avez-vous jamais demandé comment un diamant est formée, par quels processus il va, comment il est utilisé pour obtenir le collier autour de votre cou ?

Les diamants sont formés dans la croûte de la terre à de très grandes profondeurs de jusqu’à 150 km, ou les températures sont entre 1200 et 1400°C, alors que les pressions sont aussi élevées. Du point de vue chimique, le diamant, en tant que le graphite, ne représentent que des états allotropes du carbone pur. Dans ces conditions, le carbone, empêché de se transformer en graphite, cristallise et devient diamant. Toutefois, le processus de formation dure quelques millions d’années.

1

Quels sont les diamants sanglants (”Blood Diamonds”)?

Dans le contexte de la guerre civile en Sierra Leone  dans les années ’90, le film ”Blood Diamond” retrace le parcours d’un diamant rose rare trouvé par un pêcheur qui travaillait  comme un esclave dans une des mines d’extraction des diamants, contrôlée par les rebelles. Parce que le diamant est le type de pierre précieuse qui peut changer radicallement la vie des hommes, ce diamant aussi a  changé et terminé de nombreuses vies dans sa route, en comportant également un message social fort. Le film est évidemment une fiction intéressante, mais sa base est réele. L’histoire peut vous aider à comprendre comment une ressource minérale peut fournir une oppression constante et l’abattage de milliers de vies.

Les diamants sanglants, aussi connus comme “diamants de la guerre”, exploités dans les zones contrôlées par les forces rebelles qui s’opposent aux gouvernements internationalement reconnus , sont vendus puis, évidemment  par les biais du commerce illégal, l’argent servant à financer l’achat d’armes et du financement des actions militaires, en particulier en Afrique Centrale et Occidentale Comment sont-ils exploités, cependant, dépasse toutes les limites de la compréhension et abordabilitéhumaine, impliquant souvent des abus terribles contre l’être humain, que ce soit les hommes, les femmes ou les enfants, y compris la violation totale des droits de l’homme “alimentée” par le marché du diamant, et pas moins, par la destruction de l’environnement. Etant la principale source de financement des rebelles, d’énormes montants d’argent sont en jeu et la corruption, les  menaces, les actes de torture et assassinations sont leurs modes de fonctionnement. Par conséquence, il est plus correctement d’utilisé le terme « diamants sanglants ».

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a définit ces diamants qui sont des raisons de conflit, comme  Des diamants qui proviennent des régions contrôlées par des pouvoirs  ou des groupes qui s’opposent  à reconnaître les gouvernements internationaux légitimes et qui sont utilisés pour financer une action militaire contre les gouvernements ou comme des contraventions des décisions prises par le Conseil de Sécurité“.

Après des millions de personnes ont été tuées dans les conflits armés financés par les diamants exploités, principalement générés dans les étatsSierra Leone, Angola, Congo, Libéria et Côte d’Ivoire,  l’ONG internationale Global Witness et d’autres organisations de ce type ont développé une campagne d’information, de sensibilisation, des pressions sur la production mondiale de diamants, par la conception d’ultime instance par l’Organisation des Nations Unies, d’une politique dirigée contre les diamants de conflit, appelée ”Le Système de certification du Processus de Kimberley”. Adopté en 2003, le système visait à bloquer l’entrée des diamants sur le marché légal.

La procédure exigeait que chaque état participant doit s’assurer que tous les diamants extraits, non transformés, sont fabriqués et vendus légalement et aussi qu’ils ne sont pas utilisés d’une manière directe pour financer l’armée rebelle.

Cependant, le Processus Kimberley signifie si peu pour les milliers d’êtres humains “exploitées” eux-mêmes dans les conditions les plus misérables et inhumaines qui, bien qu’ils « se promènent » sur l’une des ressources les plus riches du sol, vivent dans des pays de l’extrême pauvreté … leurs gains pendant une journée de travail avec des outils les plus rudimentaires, des pelles et les mains nues … sont, la plupart du temps, moins de un dollar par jour.

Harta-zonelor-climatice-din-SUA

Ce jeune homme de dix-sept ans est un exemple de victime à la suite d’un conflit armé en Sierra Leone…

La mêmeSierra Leone, si dans la “solidarité humaine” est une cause perdue … ni au chapitre sur l’environnement n’occupe pas un bon rang … au contraire … En 1961, quand il a obtenu son indépendance, plus de 60% du pays était couvert de forêts vierges humides. En 1994, seulement 6% … Le même situation s’applique en Côte d’Ivoire, dont le pourcentage de couverture de terres forestières a diminué de 38% à 8 % pour les mêmes années. Les traces des convois de camions chargés de bois ont été retirés après les inondations créé à la suite de l’érosion du sol intensif … et l’invasion de nombreux moustiques, qui apportaient une forme de paludisme pour chaque être humain de l’Afrique de l’Ouest…

Mais non… nous ne pouvons pas parler de la conservation de lénvironnement dans les  circonstances spécifiques de ces pays … Les gens veulent survivre … certains veulent survivre plus violemment que les autres … et la seule façon de s’imposer et avec le décisive arbitrage … la violence sous toutes ses formes … pour une pierre, pour un morceau de bois, pour un verre d’eau … pour la vie…

Les diamants sont une ressource unique, évoquant la beauté et l’amour éternel. Au cours des dernières années, les images d’enfants mutilés ont menacé de submerger ces images positives traditionnelles, quand les groupes de rebelles en Afrique utilisaient les diamants pour financer des guerres et des brutalités indescriptibles contre leurs populations civiles” – JD Bindenagel.

blood-diamonds

Pour plus d’informations sur ce diamants de la guerre ” phénomène “, vous pouvez accéder aux liens suivants:

http://www.un.org/peace/africa/Diamond.html

http://s3.amazonaws.com/3b59dcdf1c4552f8d85a16a4808a3b38-default/AIGWfactsheet.pdf

http://humantraffickingmovie.com/stopping-blood-diamonds.html et un article plus ancien (1994), mais très intéressant – The Coming Anarchy, par Robert D.Kaplan – http://www .theatlantic.com/magazine/archive/1994/02/the-coming-anarchy/304670/. Il est intéressant de voir comment la pénurie, la criminaelité, la surpopulation, le tribalisme et la maladie sont en train de détruire le tissu social de notre planète rapidement!

Surse info/foto:

http://www.diamondfacts.org/index.php

http://geology.com

http://www.arashmazinani.com/2011/03/15/bling-bang-exploring-the-blood-diamond-trade/

http://nickilisacole.wordpress.com/2012/06/03/the-bloody-truth-about-conflict-free-diamonds

http://greenly.ro/soluri/diamantele-sangerii-blood-diamonds-aliment-pentru-conflictele-armate-din-lumea-a-treia

Article ecrit par Elena Neacșu et traduit par Gabriela Moroșanu

Despre autor
Studentă în anul II Master, specializarea Climatologie și Resurse de Apă, Facultatea de Geografie, Universitatea din București
2 comentarii la acest articolScrie-l pe al tau!
  1. je vous remercie vraiment pour cet article mélange de réalisme ,ironie,sensibilité avec une petite touche d’économie et ” circonstances spécifiques”

  2. Je vous remercie à mon tour de lire régulièrement notre revue et c’est biensur tres rassurant de constater votre intérêt à ce sujet d’une part si complexe, et sur ​​l’autre si sensible!

Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2017 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress