Simion Mehedinţi – 50 ans après

Je commence avec une confession… je désirais depuis longtemps d’englober, avec ma pensée, tous les aspects philosophiques de cette science bien aimée par les étudiants de la Faculté de Géographie, mais sans savoir comment commencer, organiser et intégrer ce démarche dans le processus d’étudier les nombreuses matières qui se retrouvent dans le programme universitaire…

Cet événement, la cinquantième commémoration de la mort du père de la Géographie roumaine, Simion Mehedinţi, a représenté la meilleure occasion pour commencer l’incursion dans l’histoire…

L’impulsion a été donnée par Monsieur le Professeur Mihai Ielenicz quand, à la fin d’un cours, en Octobre 2012, a adressé à tous les étudiants présents une prière d’allumer un cierge pour Simion Mehedinţi le 14 ou 15 décembre… A ce moment-là j’ai pensé de l’honorer avec un article écrit autour de cette date. Ainsi prend naissance le désir de connaître mes précurseurs dans la science qui porte le nom de Géographie!

simion-mehedintiJe me trouve au début d’un parcours, mais je me suis proposé de trouver quelque chose sur Simion Mehedinţi qui puisse impressionner le grand public afin de réaliser un bel hommage. Je ne sais pas si j’ai réussi de surprendre l’essentiel, mais ce geste fait honneur à ce pionnier, et il n’existe aucune place plus assortie pour nous souvenir de ce qui représente Simion Mehedinţi pour le monde géographique roumaine que les pages d’une revue virtuelle des étudiants géographes.

Géographe doué avec un esprit philosophique, Simion Mehedinţi est né le 19 octobre 1868, dans la pittoresque localité de Soveja, dans le pays de Vrancea, avec un destin: de mettre en ordre la nébuleuse qui décrivait les géosphères et de la soumettre définitivement à la force modulatrice de la science. Encouragé par Titu Maiorescu d’aller à Paris, où il perfectionnera ses études, Simion Mehedinţi n’a jamais oublié son peuple et revient en Roumanie pour participer à la création de l’Ecole Géographique Roumaine. Dans sa perspective, la Géographie ne pouvait pas devenir une science sans lui reconnaître un objet d’étude et des méthodes propres de recherche, et cette situation détermine Simion Mehedinţi de commencer par clarifier premièrement les méthodes de recherche, à travers  des multiples collaborations avec la revue ,,Géopolitique et géohistoire” avant de passer a un étude approfondi des éléments qui forment l’objet de la géographie. Son talent littéraire a déterminé l’appréciation de ses ouvrages même par les géographes que par les spécialistes des sciences humaines, et la direction prise par la Faculté de Géographie pendant ses premières années (En 1900 prend naissance la chaire de Géographie dans le cadre de la Faculté de Lettres de Bucarest) ne pouvait être qu’une direction humaniste, qui deviendra puis vraiment scientifique.

Légionnaire passionné, Simion Mehedinţi passe ses dernières années de sa vie abandonné par ses collaborateurs, sans abri et dégouté par la société communiste qui avait commencé d’altérer l’image correcte de la géographie, qui avait difficilement été crée par  les grands géographes avant la première guerre mondiale et dans la période entre les deux guerres mondiales. Si le pèlerinage à travers des nombreuses écoles, lycées et universités pourrait le situer plutôt parmi les savants omniscients, sans le conseil d’Alexandru Odobescu de prendre la bourse offerte par la Société Roumaine de Géographie pour réaliser ,,des  études supérieurs de géographie”, Simion Mehedinţi n’aurait jamais réussi de soutenir sa thèse de doctorat en géographie intitulée ,,Uber die kartographische induktion”, en 1899 à Leipzig. Entré dans le monde académique en 1915, Simion Mehedinţi était un partisan de la géographie qualitative, position prouvée par sa démission du poste de professeur de Géographie après 38 années d’activité, dans l’an quand on décide le transfert de la chaire de Géographie dans la Faculté de Sciences.

Avec les mêmes yeux avec lesquels les géographes d’aujourd’hui analysent un paysage, une forme de relief ou un cours d’eau, Simion Mehedinţi osait regarder vers l’Univers infini, jugeant que la géographie représente ce que l’espace physique permet a l‘homme de connaître. Dans une évolution graduelle, il passe de approche ,,Des problèmes de la géographie contemporaine en tant que science du Cosmos”(1900) à ,,L’hétérogénie des quatre sphères”. On lui doit aussi une première ,,Introduction dans l’étude de la géographie”(1904) et l’ouvrage monumental ,,Terra”, qui nous porte dans un monde littéraire-géographique plein de sens qui seront confirmés plus tard par d’autres géographes du monde. On ne peut pas oublier sa préoccupation pour l’histoire de la Roumanie, pour nos origines, l’ouvrage ,,L’ancienneté du peuple roumain et ses liens avec les éléments allogènes” étant essentiel dans ce domaine. La voix de Simion Mehedinţi se fait entendue a l’étranger aussi, à travers des livres comme ,,Terra”(1930), ,,Geografia României”, ,,Quelque observations sur l’évolution de la géographie en Roumanie” (parue en ,,La vie scientifique en Roumanie” – Académie Roumanie, tome IV, ,,Sciences pures”, pag.329-371, Bucarest, 1937) qui ont eu une importance internationale et qui ont bénéficiée de l’appréciation des spécialistes mondiaux dans le domaine.

simion mehedintiLes principes de l’enseignement géographique dans les écoles et lycées proviennent aussi de Simion Mehedinţi, et on lui doit non seulement son talent géographique mais en même temps la formation professionnelle de ses disciples, comme George Vâlsan, Mihai David et Vintilă Mihăilescu.

Dévoué au christianisme orthodoxe, complètement convaincu du fait que la richesse d’une nation est représentée par la beauté et la complexité de son cadre naturel, mais aussi par  le cadre traditionnel, culturel et anthropogéographique, Simion Mehedinţi a soutenu avec des arguments innovateurs pour son temps la création d’une science de l’espace et du temps planétaire, afin de refléter profondément la conscience d’un peuple, la création de Dieu et l’ensemble des procès et phénomènes qui se déroulent selon les lois géographiques. Le caractère concentrique de sa pensée fait que la réalité géographique soit perçu, à travers ses écrits et ses disciples, non seulement comme un matériel d’étude mais plutôt comme une place où la sensibilité de la raison et de l’âme se mêlent avec la génialité d’un produit scientifique.

Les dernières années de son existence, passées en obscurité et froid, sous le régime communiste, ont signifié une souffrance physique et spirituelle prolongée. La maison où ses œuvres littéraires et scientifiques ont été crées est aussi le dernier endroit où Simion Mehedinţi a vécu en pleine gloire, et aujourd’hui  abrite l’activité des chercheurs de l’Institut de Géographie.

Il a laissé aux géographes, néanmoins, un héritage  – l’amour pour la Terre et un portait légendaire, qui regarde à travers les yeux des générations qui l’ont succède dans l’amphithéâtre qui porte son nom, et un caractère d’un véritable géographe, caractère qu’il percevait pas comme un don, mais comme ,,une somme des habitudes  fortes, obtenues par travail”… Simion Mehedinţi – 50 ans après sa disparition, mais toujours présent dans tout ce que la Géographie a été, est et sera…

Bibliographie :

http://wwww.crestinortodox.ro/parinti/simion-mehedinti-savantul-geograf-pedagogul-crestin-97580.html

http://ro.wikipedia.org/wiki/Simion_Mehedinti

Article traduit par le redacteur associé de Greenly Magazine, Mihail Andreas Mitoșeriu

Despre autor
Acest user este dedicat tuturor colaboratorilor Greenly! Studenti, masteranzi, doctoranzi sau pur si simplu oameni din intreaga tara, din intreaga lume care impart aceeasi pasiune, ecologia. Si isi doresc sa-si imparteasca ideile prin intermediul revistei Greenly. Le multumim din toata inima!
Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2019 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress