Les systemes d’information pour l’Eau en Roumanie

Une grande partie de la législation roumaine sur les systèmes d’information de l’eau doit être attribuée principalement aux directives de l’Union européenne (UE) en matière d’eau énumérées ci-dessous:

  • Directive-cadre sur l’eau (2000/60 / CE);
  • Directive sur les eaux de baignade (2006/7 / CE) (abroge 76/160 / CEE);
  • La directive sur les eaux souterraines (2006/118 / CE);
  • Directive sur les inondations (2007/56 / CE);
  • Directive-cadre sur la stratégie marine (2008/56 / CE).
  • Communautés européennes (politique de l’eau) de 2007
  • Communautés européennes (eau potable) (n ° 2) Règlement de 2007
  • Objectifs Communautés européennes environnementales (eaux de surface) du Règlement 2009 (SI n ° 272 de 2009)
  • Objectifs Communautés européennes environnementales (eaux souterraines) Regulations 2010 (SI n ° 9 de 2010)
  • Communautés européennes (bonnes pratiques agricoles pour la protection des eaux) du Règlement 2010 (SI n ° 610 de 2010)

En général, les règlements sur les eaux de surface instituent un vaste ensemble de normes environnementales pour les eaux de surface roumains. Les objectives environnementaux à atteindre comprennent des normes et des valeurs seuils pour la classification des eaux souterraines et de surface, ainsi que la protection des eaux souterraines contre la pollution et la détérioration de la qualité des eaux souterraines.

Une meilleure utilisation des données existantes implique une meilleure interprétation des données et l’analyse et communication des données au public et autres utilisateurs sous une forme lisible et compréhensible. à améliorer la qualité de l’information à un coût modéré.

2.pngParmi les institutions ayant la plus grande influence sur le développement, l’application et la gestion du système d’information roumaine dans le domaine de l’eau est l’Agence européenne pour l’environnement, qui héberge le Centre de données de l’eau et les pages thématiques de Web WISE (Water Information System for European Countries). Hors des spécifications tres bien connues sur le management des situations de risque hydrologique (soit les inondations, soit les situations de sécheresse), l’Agence européenne pour l’environnement est chargée avec deux autres sections complémentaires, liées a la problématique d’usage de l’eau :

a.      La section des eaux de baignade du système d’information de l’eau pour l’Europe (WISE), qui est accessible sur le site Web des eaux de baignade de l’EEE (http://www.eea.europa.eu/themes/water/interactive/bathing/state-of-bathing -Eaux), permet de visualiser la qualité des eaux de baignade à plus de 22 000 plages du littoral et l’intérieur des terres à travers l’Europe. Les données sont agrégées et visualisé au niveau national et de la station. Des informations détaillées sur le site de baignade spécifiques sont donnés dans des fenêtres pop-up (peut être activé par un clic sur un emplacement choisi de bain) et des profils des eaux de baignade qui peuvent être ouvertes par des hyperliens dans les fenêtres pop-up.

b.      Les données sur la qualité des eaux de baignade en 2013 et les années précédentes peuvent également être consultés, avec toutes les données des eaux de baignade. L’eau de baignade WISE spectateur de données de qualité allie texte et la visualisation graphique, fournissant un aperçu rapide de l’emplacement des eaux côtières et des eaux de baignade intérieures, ainsi que des statistiques sur leur qualité. Les emplacements spécifiques des eaux de baignade peuvent être observés sur Google Earth, Google Maps ou Bing Maps.

De plus, le géoportail INSPIRE fournit les moyens à la recherche de séries de données spatiales et des services de données spatiales, et soumis à des restrictions d’accès, afin de pouvoir les séries de données des États membres de l’UE dans le cadre de la directive INSPIRE. Aussi, dans le bassin de la mer Noire, les procédures, le transfert, l’interopérabilité et les exigences des données pour WISE fournissent une plate-forme technique solide, fiable et éprouvée à développer le mécanisme d’information, car ils sont basés sur la plupart des normes et des initiatives dans ce domaine.3

En bref, seulement pour la Roumanie, sans tenir compte du système riveraine du bassin de la mer Noire, la collecte, la mise à jour des informations dans le système informatique de gestion de l’eau est dans la plupart dans le maintien de la base de données nationale et courus à l’Administration Nationale “Eaux Roumaines” et regardent en particulier les cartes des risques inondation.

Il ne reste qu’aller droit au cœur de l’ensemble de la situation actuelle, et exposer les plus importantes ressources informationnelles disponibles aujourd’hui en Roumanie, en ce qui concerne les systèmes d’information sur l’eau:

  • les cartes des plaines inondables avec l’emplacement et les caractéristiques des systèmes de défense contre les risques hydrologiques ;
  • la base cartographique SIG – pour la conception et l’analyse de l’impact environnemental des aléas hydrologiques naturels ou induits par la société ;
  • l’information sur les systèmes d’information de l’eau existants; règles/ normes de l’organisation des ouvrages hydrauliques ;
  • les projets récents et en cours liés aux mesures de défense contre les inondations – la mise en œuvre du plan d’action adopté par la stratégie à courte durée.

Contrairement aux plans de défense déjà existants, les cartes des zones inondables menées sous la supervision de l’Administration Nationale ”Eaux Roumains” (ANAR) montrent la grande précision des zones inondées. Dans certains cas, elles constituent un instrument d’information de l’eau outil, capable de fournir des informations sur la vitesse de l’eau, la profondeur de l’eau à l’inondation, flux correspondant à différentes probabilités de dépassement (0,1%, 1%, 5%, 10%), les données à savoir sur les inondations qui se produisent une fois dans 1000 ans, tous les 100 ans, ou tous les 20 ans.4

Une fois mises à la disposition des autorités centrales et locales, les produits SIG basés sur les données de cartes de risques hydrologiques joueront un rôle décisif dans :

-    la détermination des dégâts qui se produiront et les zones d’évacuation de la population

-    la réduction des dépenses, indiquant que les données sont disponibles pour un certain nombre de paramètres de l’environnement.

Les premiers résultats ont été significatifs. Les informations inclues pour l’Europe (WISE) et pour les pays riveraines de la mer Noire peuvent déjà être utiles. A ce sujet, il convient de garder à l’esprit que la durée de rétablissement des écosystèmes aquatiques et des nappes est directement influencée par les résultats de l’initiative pour l’eau et la directive cadre sur l’eau, abordées aux premiers niveaux d’interopérabilité (réseau, procédures et transfert de données).

Bibliographie:

  1. Metelka, T., Pryl, K., Suchanek, M., 2010, L’utilisation de la technologie hydro-informatique en Europe centrale et orientale au cours de la dernière décennie. In Novatech 2010, France.
  2. AQUASTAT system : http://www.apipnm.org/swlwpnr/reports/y_nr/z_tr/tr.htm
  3. Bassin versant de la mer Noire. Disponible a: http://www.unece.org/fileadmin/DAM/env/water/blanks/assessment/black.pdf
  4. E-plateforme roumaine géo-spatiale. Disponible à www.geo-spatial.org
  5. EUROWATERNET and Waterbase, L’Agence européenne pour l’environnement. Disponible a: http://edz.bib.uni-mannheim.de/daten/edz-bn/eua/04/Eurowaternet_final_low_res.pdf
  6. Le groupe international DHI pour le projet MIKE URBAN – mikebydhi.com/Products/Cities/MIKEURBAN.aspx
  7. Le site de la Commission Européenne pour l’environnement/ Section de l’eau – water.europa.eu
  8. Le site du projet Danube FLOODRISK – www.biodiversity.ro/atlas
  9. Le site européen pour l’information au niveau national de l’eau – floods.jrc.ec.europa.eu/national-water-level-information.html
  10. Le site officiel de l’Administration Nationale ”Eaux Roumains” -  www.rowater.ro
  11. Programme des Nations Unies pour l’environnement. La mer Noire : http://www.unep.org/regionalseas/programmes/nonunep/blacksea/
  12. Système d’information sur l’eau pour l’Europe:  http://water.europa.eu/

Despre autor
Studentă în anul II Master, specializarea Climatologie și Resurse de Apă, Facultatea de Geografie, Universitatea din București
Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2019 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress