L’aménagement de la rivière Bistrița – « la voie lumineuse de la patrie »

Comme tout élément crée par la main de l’homme, les barrages qui chevauchent les rivières ont une vie et une fin… Une des plus connues hydrocentrales de la Roumanie, la Centrale Hydroélectrique Stejaru, fonctionne avec l’énergie de l‘eau qui se trouve dans le réservoir Izvorul Muntelui, un lac qui subit un processus de colmatage accéléré. Bien qu’il soit un des plus réussis projets hydro-énergétiques roumains, l’exploitation du lac dans les conditions actuelles ne pourra pas continuer pour longtemps et, à cause de cette raison et aussi pour des motifs économiques, on cherche de trouver une solution pour remplacer ce barrage avec des nouvelles constructions hydrotechniques, dans le même endroit ou prés de l’aménagement actuel.

Les études hydrotechniques nous dissent que, dans le cas ou au fond du lac le volume des sédiments retenus sera plus grand que le volume de l’eau qui circule, les alluvions ne pourront plus passer en aval et le nettoyage de la cuvette lacustre cessera. La pente de l’eau dans le lac change avec le passage du temps, à fur et à mesure que les alluvions forment un éventail qui a sa  base au pied du barrage.

Normalement, dans les premiers ans après la construction, quand le lac est vidé pour générer l’électricité, les alluvions apportées par les crues sont évacuées librement en aval, permettant à l’eau de rétablir son niveau naturel, en fonction du débit de la rivière. Pour maintenir un réservoir pendant plusieurs décennies, l’écoulement doit suivre un régime très proche du régime naturel et, pendant ses premiers ans d’activité, il est normal que les dépôts du lac soient partiellement transportés en aval, ou, au moins, qu’aucun nouveau dépôt ne se forme. Par conséquent, après une longue utilisation d’un réservoir, il faut choisir entre l’abandonnement du lac, qui restera colmaté, et l’aménagement d’un nouveau réservoir, la construction des digues ou la restauration de vieilles structures, afin de continuer l’exploitation de l’hydroénergie. Pour atteindre cet objectif, les débits qui résultent de l’écoulement qui se produit dans le bassin hydrographique de la rivière collectrice et des déversements sont transités à l’aide des équipements hydromécaniques de l’ancien réservoir. Cette solution n’a pas été appliquée très souvent dans la Roumanie (un rare exemple d’emploi est le lac Vidraru, sur la rivière Argeș), mais offre l’avantage de maintenir le fonctionnement des installations hydro-énergétiques en évitant leur colmatage. Ainsi, la capacité de transport des alluvions en suspension s’accroit et le lac sera nettoyé par la force hydraulique, obtenant une élimination naturelle du colmatage.

Le réservoir d’Izvorul Muntelui est affecté par un processus accéléré de colmatage, et, pour continuer la valorisation de l’énergie de Bistrița, il faut créer des nouveaux aménagements. Voila une brève description des hydrocentrales et d’autres installations qui se trouvent au long de Bistrița: en dehors du lac d’Izvorul Muntelui, avec sa hydrocentrale de Stejaru, onze autres usines hydro-électriques moins grandes forment le paysage de la rivière, entre Izvorul et la ville de Bacău. Trois se trouvent dans la région montagneuse (Pângărați, Vaduri, Piatra Neamț), et, pour illustrer leur puissance, il faut mentionner que l’usine de Vaduri a une puissance installe (44.000 kW) deux fois et demi plus grande que la plus puissante hydrocentrale roumaine qui existait avant la Deuxième Guerre Mondiale (l’hydrocentrale de Dobrești). Mais la plupart des centrales hydroélectriques sont situées dans les dépressions subcarpathiques (Roznov I, Roznov II, Zănești, Costișa, Buhuși, Racova, Gârleni), et les dernières (Bacău I et II) sont localisées près de la ville avec le même nom.

 

Avec un assez long collier de lacs, la rivière de Bistrița  a été décrite par Vintilă Mihăilescu, sans aucune exagération, comme une des plus grandes «voies lumineuses» de la patrie. En dehors de l’usine de Stejaru, le «collier» d’hydrocentrales a une puissance installée impressionnante, de 247 MW. Cette réalisation grandiose a changé profondément l’aspect de la partie du sud de la dépression Cracău-Bistrița, non seulement par l’apparition d’un paysage anthropique inédit représenté par les barrages audacieux, mais aussi par la possibilité d’exploiter d’une manière pratique les terrains qui, autrefois, étaient inondés pendant les crues.

La réponse aux problèmes naturels et anthropiques du lac et de la rivière Bistrița pourrait provenir de plusieurs investisseurs dans le secteur hydrotechnique. Parmi ceux-ci, seulement la société WaterEnergy System SRL a reçu l’avis de Transelectrica pour construire une hydrocentrale de pompage-turbinage à Izvorul Muntelui, avec une puissance installée de 300 MW. L’avis a été émis en mars 2012, et la mise en fonction est prévue pour 2017. Le réservoir d’Izvorul Muntelui, connu mieux sous le nom de Bicaz, a été un des premiers réservoirs de la Roumanie (construit en 1960), qui a sert comme modèle pour les futures hydrocentrales.

Pour des raisons économiques, la Société Hidrotehnica, qui est responsable avec l’administration des aménagements hydroélectriques du pays, ne peut plus assurer une bonne gestion de l’hydrocentrale. Nous espérons que le choix d’une nouvelle société pour rétablir le fonctionnement de l’usine sera opportun et rentable, afin d’éviter le sort des nombreux projets de la Roumanie, hydroélectriques ou non, où les acheteurs et les vendeurs ont ignoré les aspects environnementaux pour chasser le profit immédiat.

Bibliographie:

Tufescu, V., 1066, Subcarpații, Editura Științifică, București.

http://www.rowater.ro/daarges/Documente%20Planuri%20bazinale/21.%20Reguli%20de%20exploatare%20coordonata%20pe%20perioada%20apelor%20mari.pdf

http://www.fabricadebani.ro/news.aspx?iid=42474

Article écrit par Gabriela Morosanu et traduit par Mihail Mitoseriu.

Despre autor
Acest user este dedicat tuturor colaboratorilor Greenly! Studenti, masteranzi, doctoranzi sau pur si simplu oameni din intreaga tara, din intreaga lume care impart aceeasi pasiune, ecologia. Si isi doresc sa-si imparteasca ideile prin intermediul revistei Greenly. Le multumim din toata inima!
Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2017 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress