La campagne nationale WWF Roumanie ,,Les rivières de montagne – la dernière chance’’

L’organisation internationale WWF (World Wildlife Fund), est un des meilleurs amis de l’environnement, et, depuis 1961, elle a organisé un grand nombre d’actions au niveau mondial, pour soutenir la préservation de la nature, dans plus de 100 pays sur 5 continents.

En Roumanie, des nombreux projets ont touché leur but, réalisant ainsi un lien entre les individus intéressés par le bénévolat pour la protection de certains éléments de la nature, les spécialistes de WWF et les communautés locales. Dans notre pays,  WWF a commencé son activité en 2006, ayant comme objectifs la protection des habitats sauvages des Carpates et du Danube. Les projets développés jusqu’à ce moment se sont concentrés sur la préservation des forets, des ours bruns, du Delta du Danube et des esturgeons. En plus, WWF a stimulé la transition vers une ,,économie verte’’ et le développement d’un programme d’éducation sur l’environnement pour les jeunes.  

Dans la période suivante, WWF Roumanie promeut une belle campagne pour la protection des systèmes hydrographiques de la région carpatique et nous invite pour la soutenir. Les prémisses de l’action sont basées sur la compréhension des effets négatifs générés  sur la biodiversité et les communautés locales par la construction chaotique des micro-hydrocentrales (qui sont placées sur des rivières avec une grande valeur écologique, en négligeant la biodiversité, les risques et l’impact cumulatif de la construction sans une planification adéquate)

La campagne ,,Les rivières de montagne – la dernière chance’’ concentre ses efforts sur le changement de la législation, qui implique l’information et l’éducation de la population.

Cette action nous offre aussi des informations importantes: les micro-hydrocentrales, même si elles sont utiles et non-polluantes, sont édifiées fréquemment sur des rivières de la région montagneuse de notre pays, bien que la Roumanie ait accompli déjà son objectif de produire 24% de l’énergie en utilisant des sources renouvelables. Malgré une apparence inoffensive pour l’environnement, un nombre toujours plus grand de micro-hydrocentrales (300 d’eux ont été déjà approuvées sans une planification préalable au niveau des bassins des rivières ou au niveau régional) sont construites près des zones protégées ou même a l’intérieur de ces zones, en altérant, par le changement du régime hydrologique produit dans leur proximité, un grand nombre de caractéristiques de la biodiversité des zones protégées. Cette action nous informe sur le fait que les micro-hydrocentrales peuvent détruire d’une manière irréversible les habitats de certaines espèces, par l’effet de fragmentation, et l’investissement dans ces structures n’est pas justifié du point de vue écologique.

En affectant les lits des rivières et les versants par leur simple existence et aussi à cause de leur réseau de conduits utilisées pour transporter l’eau, les micro-hydrocentrales détruisent l’équilibre des rivières en affectant leur débit.

Selon le modèle de la campagne ,,Sauvez les forets vierges’’ (2011), on envisage la création d’une pression de la part du public sur les autorités, en vue de changer la législation et d’augmenter les exigences relatives à l’autorisation nécessaire pour des futurs projets de micro-hydrocentrales, en ajoutant au cadre actuel des provisions comme:

·    La définition des zones de type ,,no-go’’ (zones où la construction est interdite)

·    L’établissement d’un set de critères de planification pour la construction des micro-hydrocentrales au niveau national.

Cette action aura lieu entre Novembre et Décembre 2013, et va impliquer un nombre de partenaires: des ONG environnementales, des partenaires média, les ambassadeurs WWF, les associations des pêcheurs les institutions d’éducation, et des associations ou clubs d’alpinisme et tourisme montagnard.

Tout le monde peut s’impliquer dans la campagne par la diffusion des newsletters, affiches enligne (banners)  ou en organisant des discussions sur ce sujet dans les réseaux de social média. Pour plus d’information, le site du campagne www.raurileromaniei.ro, le lien vers le communiqué de presse annonçant le début de l’action http://romania.panda.org/?212356/Rauri-de-munte-sau-microhidrocentrale-inutile et la publication électronique sur ce sujet http://romania.panda.org/resurse/publicatii/7_mituri_despre_hidroenergie/ vous aideront pour comprendre les nécessites et buts de la campagne et aussi vous permettront de poser des questions et de recevoir des réponses.

Greenly Magazine soutient la campagne ,,Les rivières de montagne – la dernière chance’’. Rejoignez-nous!

Source de la photographie:

http://www.raurileromaniei.ro/salveaza-raurile/

Article écrit par Gabriela Adina Moroșanu et traduit par Mihail Andreas Mitoșeriu !

Despre autor
Acest user este dedicat tuturor colaboratorilor Greenly! Studenti, masteranzi, doctoranzi sau pur si simplu oameni din intreaga tara, din intreaga lume care impart aceeasi pasiune, ecologia. Si isi doresc sa-si imparteasca ideile prin intermediul revistei Greenly. Le multumim din toata inima!
1 comment on this postScrie-l pe al tau!
  1. speechless…

Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2019 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress