Le radar météorologique

Généralement, les radars météorologiques localisent les phénomènes atmosphériques à travers la détection des radiations électromagnétiques reflétées par les guettes d’eau ou particules de glace qui se trouvent dans l’air. Ces radars peuvent aussi repérer d’autres objets et phénomènes. Pour les météorologues, ces signaux sont un problème, en générant ce qu’on appelle des erreurs de radar, bien qu’ils ne soient pas provoqués par des mesurages erronés, mais par des objets qui ne devraient pas être dans une image radar.

Exemples :

  1. Le trafique routier

Les deux images suivantes proviennent du radar de Chicago (Illinois). Dans le cas des autoroutes I-55 et I-57, il y a une couche d’air chaud prés de la surface de la rue Cette couche a dévié le fascicule émis par le radar qui a été ainsi reflété par les voitures circulant sur ces routes. Dans la première image, l’image de réflectivité, les deux lignes marqués avec rouge représenteimg4-ANIMATIE-GIFnt les rues qui sont mises en évidence par les voitures.

Par comparaison au radar classique, le radar Doppler peut aussi détecter la vitesse avec laquelle un objet se déplace. En changeant le mode d’opération du radar, pour nous montrer la vélocité, il est possible de détecter les voitures qui dépassent la limite de vitesse, à condition que la route soit positionnée d’une manière radiale face au radar. Les points verts sont des objets qui reflètent la radiation émise par le radar et qui se déplacent vers le radar, tandis que les points mauves sont les objets qui s’écartent du radar. On peut comparer la couleur des points avec l’échelle des vitesses en haut de l’image.

img3

2. Les chauve-souris

Quand les chauve-souris volent en groups de cent ou mille individus, par exemple, ils apparaissent sur les radars des météorologues. En bas, dans l’image du Centre pour la Prévision des Orages de Texas, on peut voir l’écho d’une super-cellule mais aussi des groups de chauve-souris.

img53. Nuées d’oiseaux

Sur un radar de Wisconsin, on peut voir le moment quand une nuée d’oiseaux quitte Green Island. On a aussi crée des radars spécialisés pour suivre la migration des oiseaux.

img74. La navette spatiale Columbia

En février 2003, la navette spatiale Columbia se préparait pour atterrir en Floride. A l’entrée dans les étages supérieurs de l’atmosphère, la navette s’est désintégrée; des images avec le trajet des restes incandescents du Columbia (ligne rouge) existent dans l’archive des images radar.

img185. 11 septembre 2001

Un radar meteo situé près de New York a détecté le nuage de poussière et fumée produit par l’écroulement des tours WTC.

img616. Le lever et le coucher du Soleil

Quand le soleil se trouve près de l’horizon, l’énergie qui atteint la Terre sous forme de radiation électromagnétique entre dans le récepteur du radar. Des faux échos similaires peuvent être produits aussi par les antennes de télécommunication. La ligne qui apparait sur l’écran radar indique la direction où se trouve le Soleil. Les trois images suivantes présentent le coucher du Soleil vu par les météorologues pendant trois saisons: l’hiver, le printemps et l’été, quand notre étoile couche dans le sud-ouest, l’ouest et puis dans le nord-ouest.

img91Bibliographie: National Weather Service (SUA), http://www.noaa.gov/

Article ecrit par Gabriel Ticheru et traduit par Mihail Mitoseriu.

Despre autor
Acest user este dedicat tuturor colaboratorilor Greenly! Studenti, masteranzi, doctoranzi sau pur si simplu oameni din intreaga tara, din intreaga lume care impart aceeasi pasiune, ecologia. Si isi doresc sa-si imparteasca ideile prin intermediul revistei Greenly. Le multumim din toata inima!
Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2019 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress