Des nouveaux gaz appauvrissant l’ozone ont été découverts

Quatre nouveaux gaz fluorés qui détruisent la couche d’ozone, dont trois appartiennent à la famille des CFC (chlorofluorocarbures), interdits en 2010, ont été trouvés dans l’atmosphère, où ils se sont accumulés depuis les années ‘60.

Selon l’AFP, ces substances crée le fameux trou dans la couche d’ozone au-dessus des pôles, les domaines de l’atmosphère entre 20 et 50 km d’altitude, qui absorbent la plupart des rayons solaires ultraviolets.

Notre étude a révélé quatre gaz dans l’atmosphère pas trouvé du tout jusqu’aux années 1960, ce qui suggère qu’ils ont été émis par l’activité humaine, ont déclaré les scientifiques, spécialistes des questions liées à l’environnement, dans un étude publiée dans la revue Nature Géoscience.

Ils ont analysé des échantillons d’air frais prélevés en Tasmanie entre 1978 et 2012, aussi que des échantillons de neige en Groenland.

“L’identification de ces quatre nouveaux gaz est très préoccupante, car ils contribueront à la destruction de la couche d’ozone, ont estimé les chercheurs.

L’origine des gaz n’a pas été identifiée, mais certaines hypothèses ont été soulevées: il s’agit des produits chimiques utilisés dans la fabrication d’insecticides et de solvants pour le nettoyage des composants électroniques.

Les différences de concentrations indiquent que ces gaz ont été émis principalement dans l’hémisphère nord.

Trois de ces gaz sont les chlorofluorocarbones (CFC) utilisés dans les systèmes de réfrigération et l’emploie des aérosols, mais leur production est pratiquement nulle depuis plusieurs années, grâce au protocole international signé en 1985 à Montréal.

Le quatrième gaz appartient de la famille des hydrochlorofluorocarbones (HCFC), également utilisé dans les systèmes de réfrigération, les aérosols et les systèmes de climatisation, dont l’élimination, progressive est en cours.

Plus de 74 000 tonnes de ces nouveaux gaz se sont accumulés dans l’atmosphère jusqu’au 2012. C’est encore une très petite quantité par rapport aux émissions de CFC qui ont été de plusieurs millions de tonnes dans les années 90.

Toutefois, l’étude indique eux des quatre gaz, un CFC et HCFC, s’accumulent encore dans l’atmosphère Jusqu’à présent, sept types de CFC six types de HCFC étaient connus pour leurs effets néfastes sur la couche d’ozone.

La couche d’ozone a arrêté son amincissement à la fin des années ‘90 et certains signes indiquent que son épaisseur a commencé à se redresser, dit l’un des auteurs de cette étude, Johannes Laube de l’École des sciences de l’environnement à l’Université d’East d’Angleterre.

Article écrit par Răzvan Spiridon et traduit par Gabriela Moroșanu.

Despre autor
Studentă în anul II Master, specializarea Climatologie și Resurse de Apă, Facultatea de Geografie, Universitatea din București
Scrie aici comentariul tau

Te rugam sa-ti introduci numele!

Necesar!

Te rugam sa introduci o adresa de email valida!

Necesar!

Te rugam sa scrii mesajul!

Greenly Magazine © 2019 All Rights Reserved

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress